Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tadukli, le Kabyle Magazine

Magazine artistique, politique et culturel de la Kabylie. Cet espace prône le dialogue entre les peuples et les cultures. Il est ouvert aux autres cultures du monde.

Yoko, musicienne japonaise à Paris, joue de la musique kabyle avec brio !

Publié le 6 Mars 2016 par Karim Kherbouche in Actualité, A l'affiche

Yoko, musicienne japonaise à Paris, joue de la musique kabyle avec brio !

Yoko est musicienne. Elle est surtout violoniste et ça se voit. Une musicienne qu'on découvrira davantage sans doute à l'avenir. Elle joue sur ces deux vidéos avec brio "D acu i ẓriɣ" de Lounis Ait menguellet avec Rabah Ticilia et une autre chanson kabyle du genre country. Elle a même commencé à apprendre le kabyle, a-t-elle annoncé. Karim Kherbouche

Pour en savoir plus sur Yoko, voici un intéressant témoignage de Mazigh que j'ai trouvé sur son blog dans un article intitulé "Yoko, une Japonaise au coeur kabyle":

J’ai eu l’honneur de faire la connaissance de Yoko, cette étudiante Japonaise qui sait tellement vibrer en Kabyle ! Oui, elle a donné la preuve à qui doute encore que si les arabophones ou même les Kabyles dits de France tournent le dos à la langue Kabyle que cette état de fait n’est aucunement lié à la difficulté de la langue elle même, mais surtout à la difficulté de surmonter ce complexe ou cette haine viscérale que l’arabophone a toujours voué au Kabyle !

Yoko, de son prénom, a réussi non seulement à lire mais à chanter en chorale Kabyle dès la première rencontre. Elle ne comprend pas les mots, cela va de soi, mais elle lit et prononce correctement jusqu’aux lettres propres à notre langue tel le « Qa ».en encore le K spirant (ou le « ch » allemand)…

Mais là où ce phénomène m’a personnellement épaté, c’est de la voir accompagner au Violon de façon naturelle un chanteur Kabyle (Rachid Azzouz) ou encore Zimu. A l’improvisation d’un amateur de quelques chansons de SI-MOH, même de façon approximative, ne l’a pas empêchée de chercher et de placer quelques notes au meilleurs endroits où même parfois en couverture !

Sur la photo ci haut, vous distinguerez YOKO à droite, Rachid Azzouz au centre et Rabah à gauche au premier plan. Et en parlant de Rachid Azzouz, je ne manquerai pas de signaler l’agréable découverte que j’en ai fait. Il a une fraîcheur, une sincérité et un cœur grand comme ça sur scène ! Un rythme Rock Kabyle comme on aime, un verbe bien composé, une jovialité non feinte ; Voilà en quelques mots ma description première de cet Artiste. Un Artiste comme on aime malgré une salle froide ! Pour une fois, c’était le public qui n’était pas au rendez-vous…Moi compris certainement !

Je souhaite bonne chance à notre Yoko Nationale dans ses études, mais aussi dans la découverte de notre culture en lui souhaitant d’être préservée d’eventuelles personnes mal intentionnées. Mais qu’elle sache qu’on sera là pour elle à chaque fois que la situation l’exigera pour le meilleur et, je ne le lui souhaite guère, le pire.

Tanemmirt Yoko, qiqiâu, qiqiâu, qiqiâu !

Mazigh

Commenter cet article