Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tadukli, le Kabyle Magazine

Magazine artistique, politique et culturel de la Kabylie. Cet espace prône le dialogue entre les peuples et les cultures. Il est ouvert aux autres cultures du monde.

Z in, rappeur : « Le rap kabyle est intimement lié au sort du peuple kabyle »

Publié le 8 Avril 2017 par Timunent Taqvaylit in Interviews, Reportage- Enquête, Spécial Rap Algeria

C’est toujours un immense plaisir de parler chanson et engagement politique avec le rappeur kabyle, Z in. Il parle comme il chante. L’interviewé ne peut se départir du chanteur, du rappeur underground qu’il est. Le politiquement correcte n’existe ni dans ses chansons ni dans ses pensées. Il se livre comme il compose une chanson de rap. Passionnément et spontanément ! Il a répondu à quelques questions que nous lui avons posées.    

Quoi de neuf depuis la dernière interview que tu m’as accordée ?

Je sais plus exactement la dernière fois (rire) ça remonte à très longtemps. J'ai fais 2 albums et quelques concerts suivi de 4 ans années d'absence sur la scène artistique. En ce moment, je prépare un nouvel album de clips vidéo et je prépare aussi une mini-tournée.

En groupe, nous avons enregistré 4 albums dont 3 ont été commercialisés en solo j'ai enregistré 1 en 2008 mais il n'a pas été commercialisé. Je suis actuellement presque à la fin de mon futur album.

Combien d’albums as-tu enregistrés ?

En tout, on peut dire que j'ai enregistré 6 albums.

Quels sont tes projets actuels ?

Mes projets artistiques, comme je l'ai déjà précisé, c’est l’album que je suis en train de finir et dans les prochains mois, beaucoup de clips en perspective et de la scène qui me manque énormément !

En plus de mes projets artistiques, j'essai de monter une boîte de production vidéo avec un pote à moi mais je pense qu'on reparlera de ça au lancement.

Pourquoi tu t'es éclipsé durant 4 ans? Est-ce un manque d’inspiration ?

En fait, c'est beaucoup plus personnel qu’artistique, on va dire que j'étais dans une mauvaise période et que j'avais des petits soucis notamment avec la justice mais je te rassure je n'ai pas fais de taule (rire)

Depuis tes débuts dans la chanson, le rap a-t-il pris plus de place en Kabylie ? 

Depuis que j'ai commencé à rapper, au début des années 2000 à ce jour, je constate malheureusement que le rap a beaucoup régressé ; l'accueil des gens est parfois plus que glaciale aux débuts c'était les salles pleines à craquer, c'était la culture hip hop une autre période.

Je dois dire que cette régression est due aussi au manque de contenus dans les œuvres des jeunes rappeurs qui produisent des albums un peu tôt les jeunes doivent faire leurs preuves, faire et refaire de la scène, ça forge une personnalité et ça confronte l'artiste à son publique.

On voit quand même quelques chansons de rap kabyle qui arrivent à percer, non ?

Oui mais on ne peut faire une généralité malheureusement.

Tu penses que les chauteurs de rap kabyle manquent peut être d'engagement...

Ah oui, ça, c'est tout à fait vrai. Mais tout le monde ne peut être artiste engagé et comme on dit il faut un peu de tout pour faire un monde.

Mais le rap a par essence engagé et c'est que la Kabylie attend notamment depuis l’assassinat de Matoub.

Le rap est né dans la ségrégation raciale aux USA.

A plus forte raison alors…

Moi ce que j'essaye de dire, c'est que même un rappeur qui veut faire de la "variété", il peut enrichir la culture kabyle, il n’y a pas de mal mais l’essence de ce type de chansons doit être la contestation, l'engagement et prises de position sans calcul ou de plan de carrière, voilà.

Quelle est la particularité du rap kabyle à ton avis, si on le compare au rap américain, français ou autre ?

Je pense qu'au contraire le rap n'est pas particulier en Kabylie en France ou ailleurs, je pense que derrière chaque rappeur dans le monde y a une envie des choses mais malheureusement les médias lourds occidentaux sont en train de détruire cette culture en la transformant en de la variété. Pour répondre à l'autre revers de ta question, je pense que le rap kabyle ne peut être en réalité détaché au sort du peuple kabyle ; nous les artistes, et en particuliers les rappeurs, nous devons être des éclaireurs de cette société kabyle en perte de repères, nous devons nous dire que le système algérien et ses relais emploient de gros moyens pour éradiquer notre identité, culture et langue  et si on fait rien c'est l'extinction qui se profile, voila la triste réalité.

Quelles sont tes influences musicales ?

Pour mes influences musicales, je dois dire que c'est très large et que c'est un peu périodique mais ça va de l'ancien chaabi kabyle ou parfois algérois aux grands noms de la chanson kabyles beaucoup de jeunes talents kabyles aussi et de l'occidental presque tous les style de Renaud en passant par Francis Cabrel...aux anciens du rap comme IAM ou NTM Kery James ... aux plus jeunes aussi comme Lacrim PNL... du Jazz j'aime bien Norah Jones, Miles Davis...la liste est longue (rire)

Quelles sont à ton avis les qualités d’un bon rappeur ?

Je pense que les qualités d'un rappeur sont authenticité, originalité, créativité et surtout courage dans nos prises de positions.

Je te laisse conclure cette interview

Pour terminer je te remercie toi et l'ensemble de tes lecteurs, tous ceux qui nous suivent, je leur dis à bientôt, encore merci.

C'est moi qui te remercie Z in.

Interview réalisé par Karim Kherbouche

Commenter cet article

Helvetic Clinics, dentist in Hungary 21/09/2017 17:47

Thanks, I was looking for information and your blog really helped me.

rhinoplasty dallas 22/07/2017 09:35

Easily, the article is actually the best topic on this registry related issue. I fit in with your conclusions and will eagerly look forward to your next updates.