Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tadukli, le Kabyle Magazine

Magazine artistique, politique et culturel de la Kabylie. Cet espace prône le dialogue entre les peuples et les cultures. Il est ouvert aux autres cultures du monde.

Michelle Obama pas d'accord avec Carla Bruni

Publié le 18 Septembre 2010 par Karim Kherbouche in People

carla-bruni-michelle-obama.jpgL'ambassade de France à Washington et la présidence américaine ont démenti jeudi que Michelle Obama ait dit à Carla Bruni que vivre à la Maison Blanche était «l'enfer», comme rapporté dans un livre publié en France sur l'épouse du président Nicolas Sarkozy.

 

Mme Bruni-Sarkozy se désolidarise complètement du contenu du livre "Carla et les ambitieux", qui n’a pas été autorisé, et les auteurs sont les seuls responsables de son contenu», a indiqué le porte-parole de la représentation diplomatique, Emmanuel Lenain, dans un communiqué en anglais.

Les mots attribués à la première dame des Etats-Unis n’ont jamais été prononcés», a insisté Emmanuel Lenain dans ce communiqué vers lequel tant le bureau de Michelle Obama que le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, ont renvoyé.

La première dame n’a jamais dit cela», a renchéri l’une de ses porte-parole, Catherine McCormick, en réponse à une demande de l’AFP.

«Et toi, c'est comment ?»

Dans «Carla et les ambitieux» qui paraissait jeudi en France, les auteurs Michaël Darmon et Yves Derai prêtent à Mmes Bruni et Obama le dialogue suivant, pendant un dîner privé concluant la visite officielle du président Sarkozy à Washington le 31 mars dernier: «Et toi, c’est comment?», demande Carla Bruni, apparemment à propos de la vie à la Maison Blanche. «Ne m’en parle pas, c’est l’enfer. Je ne supporte pas!», répond Mme Obama, selon le livre, dans lequel Carla Bruni se raconte et parle de sa vie auprès de Nicolas Sarkozy qu’elle a épousé en février 2008.

Les auteurs de «Carla et les ambitieux» maintiennent que Michelle Obama a bien dit à Carla Bruni que la Maison Blanche était «l’enfer», comme ils le rapportent dans leur livre sur l’épouse du président Nicolas Sarkozy, mais qu’elle s’exprimait au «second degré».

«Nous maintenons toutes nos affirmations mais en termes d’interprétation, on semble surinterpréter côté américain. Il s’agissait d’un échange (entre Mmes Obama et Bruni-Sarkozy) qui se faisait sur le mode de la plaisanterie, du second degré. C’était un dîner informel, décontracté», a indiqué vendredi à l’AFP Yves Derai, journaliste et éditeur indépendant, coauteur du livre avec Michaël Darmon, journaliste politique à France 2.

Je ne dévoilerai pas mes sources, bien entendu», a-t-il ajouté.

Commenter cet article