Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tadukli, le Kabyle Magazine

Magazine artistique, politique et culturel de la Kabylie. Cet espace prône le dialogue entre les peuples et les cultures. Il est ouvert aux autres cultures du monde.

Nouvel album de Karim Tizouiar 2010, des chansons à écouter sans modération !

Publié le 21 Juillet 2010 par Karim Kherbouche in Actualité

 

Copie de karim tizouarLe nouvel album de Karim Tizouiar, sorti il y a quelques jours sur le marché, est un florilège de 10 chansons à écouter, de préférence, sans modération !

Les nouveautés des anciens icônes de la chanson kabyle, Karim en est une bien sûr, sont toujours ressenties comme un événement artistique majeur dans la région.    

De prime abord, on relève chez le fils d’El-Kseur une tendance accrue pour le chaâbi kabyle, un genre musical où l’on dénote une touche propre à ce chanteur. C’est une sorte de fusion entre le folklore kabyle et le châabi proprement dit. Cela va dans l’ordre naturel des choses, sachant que Karim est natif de la ville d’Alger et a grandi en Kabylie.     

Néanmoins, il y a quelque chose chez Karim qui n’est manifestement pas près de changer : c’est cette flamme inextinguible d’amour qui, chaque fois qu’elle embrase son cœur, il se précipite sur son mandole pour nous la délivrer tout cru dans nos mots de tous les jours habillée d’une mélodie qui va droit au cœur. Des mots qui expriment nos maux dans notre existence ici-bas et, sans être engagés, dénoncent les injustices de toutes natures et où qu’elles soient.

Bien entendu, la voix chaleureuse et juvénile du chanteur et sa façon de jouer de la guitare sont autant d’ingrédients qui font la beauté des chansons de l’auteur de « Asm’akken llan qqaren medden ». Dès les premières notes préludant un istikhbar joué de la main magique de Karim, on est touché en plein cœur et on imagine, d’ores et déjà, que la suite ne pourrait être qu’agréable. Et comment !   

Tout le long de la chanson, les images du passé défilent à nos yeux, se mêlent avec celles du présent et les craintes de l’avenir. C’est alors que les mots  invitent à la méditation et exhortent à s’accepter comme on est et à le demeurer et ce, même contre vents  et marrées. Tizouiar est la preuve même de cette fidélité entretenue depuis des années, parfois dans la douleur mais toujours avec passion et rigueur.

Par ailleurs, des avis pas très avertis s’en presseront à dire que Karim fait dans le culte de la tristesse et du désespoir, ignorant que l’artiste n’est que le miroir de la réalité de sa société. Il est aussi et surtout le plus fidèle porte-voix des sans voix et, de fait, il soulage et redonne confiance et espoir à ces derniers.

Enfin, Karim sait bien qu’on ne change pas, même pour tout l’or du monde, ce pourquoi les gens nous aiment surtout quand cet amour dure longtemps et éprouvé par beaucoup de gens. En dépit des passages à vide, des traversées du désert, l’artiste croit dur comme fer qu’un jour les siens le reconnaîtront et lui rendront les hommages mérités. Et c’est le cas aujourd’hui. Merci Karim !

          Par Karim KHERBOUCHE                                                                   

              logo chanson kabyle1                         

Commenter cet article

kinzi boussaad 14/01/2011 23:38



merci karim.nous aimerons bien te voire un jour ici au canada .vraiment c un bon travail , encore m e r c i ,tu me rappelle timezrit et toute la soummam