Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tadukli, le Kabyle Magazine

Magazine artistique, politique et culturel de la Kabylie. Cet espace prône le dialogue entre les peuples et les cultures. Il est ouvert aux autres cultures du monde.

Kamel Messaoudi, un porte-voix de la jeunesse algérienne

Publié le 1 Février 2016 par Karim Kherbouche in Biographie

Kamel Messaoudi, un porte-voix de la jeunesse algérienne

Je voudrais aujourd’hui évoquer un des très grands et talentueux chanteurs algériens, Kamel Messaoudi, décédé à la fleur de l’âge (37 ans) dans un tragique accident de la route, un 10 décembre 1998, cinq mois après l’assassinat en Kabylie du chanteur légendaire Lounes Matoub.

Kamel Messaoudi a su incarné la jeunesse algérienne au travers de ses chansons immortelles qui racontent la triste histoire d’une jeunesse livrée à elle-même : chômage, incertitude politique, problèmes identitaires et existentiels, manque d’amour, frustrations de tout genre, etc.

K. Kherbouche

Kamel Messaoudi, né le 30 janvier 1961 à Bouzaréah au sein d'une famille originaire d'Azeffoun wilaya de Tizi Ouzou en Algérie, et décédé le10 décembre 1998 d'un accident de voiture à Alger, était un chanteur etmusicien algérien de Chaâbi.

Biographie

Né le 30 janvier 1961 à Bouzaréah, un quartier populaire de la banlieue algéroise, Kamel Messaoudi grandit dans une famille modeste d'originekabyle (Village Ait Bouali, Commune Freha, Aarch Aït Djennad), a vécu dans le quartier de Gai Soleil, il s'était intéressé très vite au sport et auxspectacles. Son père l'encourage à se consacrer davantage à ses études où il est très bon, plutôt qu'à la chanson.

Kamel fut influencé par son frère aîné qui jouait de la musique, il choisit lui aussi de devenir musicien. Ses débuts ont eu lieu en 1974 quand il monta un groupe de musique chaâbi, la merveilleuse voix posée du chanteur l'a rapidement fait connaitre aux habitants du quartier, ses premiers admirateurs.

En 1985, Kamel Messaoudi a fait une tentative de production d'un disque. Malgré la modernité et la particularité du style du chanteur, son œuvre n'a pas été un grand succès mais toutefois commercialisée sous forme de mini-cassette en 1990.

Il a fallu attendre Echemaâ en 1991, pour que la jeune génération lui reconnaisse un vrai succès. C'est ainsi alors qu'il devint très vite connu. Kamel Messaoudi était très influencé par Cheikh El Hasnaoui, Slimane Azem, Matoub Lounes et parDahmane El Harrachi.

Le 10 décembre 1998, après avoir participé à une émission télévisée diffusée en direct sur l'ENTV, où il répondit sur une question du présentateur qui demandait pourquoi n’apprenait-il pas par cœur la poésie Chaâbi ? il répondit : " c'est charmant de connaître cette poésie, mais je préfère apprendre quelques versets du Coran, que je trouverais peut-être à mes côtés le Jour du jugement Inch Allah " , le chanteur décède dans un accident de voiture. Des rumeurs non fondées circulèrent évoquant un éventuel assassinat, une enquête de la police judiciaire est en cours.

Discographie

· Echamaâ

· Ya hassra âalik ya denya

· Ya dzair ra7 tab el kalbe

· Njoum ellil

· Kalthoum

· Wahd El ghouziel

· Hanna

· Ech Tfaid

· Asm3i ya lbnia

· Kifech ana n'habek

· Moulat essalef etoui

· Mouhel ana n'nssek

· Win rayha

· Ma n'zid n'khemem

· Ouallah ma d'ritek

· Mchiti ma chfti wrak

· Ma Bqat roudjla

· Men houb hadi laghzala

· Ya lahbiba ma tabkich

· Ya 3rouss -3zziz A3liya- Enta l'habib

· habitt Elyoum N'tfakrek

· Rahou Mqaderli

· Rouh ya zamen (Samhini)

· Ya Mahla ellil

· Khaliha ta3mel ma bghat

· Al ouadaâ

· Nbghi tkouni Mastoura

· Nahlem bik

La jeunesse algérienne ne peut pas t'oublier, Kamel Messaoudi.

Commenter cet article

Zinou 01/02/2016 17:12

Une inoubliable chanson de Kamel allah irahmou: https://www.youtube.com/watch?v=yF8961GQGPE