Lundi 10 novembre 1 10 /11 /Nov 18:47

Dotée d’une voix à la douceur exquise, Tinhinan est une jeune chanteuse digne de respect et d’admiration. Elle est surtout connue du mouvement associatif et elle a reçu nombre de distinctions honorifiques lors des concours musicaux. Nous l’avons rencontrée et elle a bien voulu répondre à nos questions.  

Pour commencer, qui est Tinhinan ? 
-
Tinhinan, Tina pour les intimes, est une jeune chanteuse kabyle et lycéenne qui va sur ses dix-neuf printemps. Tout enfant que j’étais, douée d’une superbe oreille musicale, j’apprenais vite des chansons en kabyle et même dans des langues que je ne connaissais pas encore. A l’époque, ma sœur qui chantait dans une chorale de la maison de jeunes d’Akbou m’a proposé d’intégrer sa troupe. Ce que j’ai fait. Quelques années plus tard, ma famille s’est installée à Ighzer Amokrane où j’ai intégré une autre chorale de la maison de jeunes. Accompagnée de trois musiciens, je me suis produite en solo à l’occasion d’un hommage rendu à Aarav Awzellag. Franchement, je ne m’attendais pas à ce que les choses aillent si vite pour moi!

Ensuite, tu as participé à bon nombre de concours musicaux et tu as été maintes fois  décorée… 
-
En effet, j’ai obtenu plusieurs prix. A titre d’exemple, moi et ma troupe Tina, nous avons obtenu la première place lors d’un concours à Souk El Tenin qui a vu la participation de 29 maisons de jeunes ! J’ai décroché également le premier prix de musique moderne lors d’un concours organisé par l’Etoile culturelle d’Akbou à l’occasion du festival de la Soummam dédié à Mohamed Iguerbouchene, etc.

Tu as sans doute plein de beaux souvenirs à partager avec nous, n’est-ce pas ?
-
Ma foi ! Ma prestation lors du festival dédié à Iguerbouchene, le mois de juillet 2005 à Bgayet, restera gravée à jamais dans ma mémoire : les ovations du public, les sollicitations des médias, et j’en passe, c’était tant magique et émouvant que je me sentais incapable de gérer tout cela. C’est mon meilleur souvenir ! Pourtant, au début, j’avais un trac fou !

Quelles sont tes influences musicales ?
-
J’aime d’abord tout ce qui est chanson kabyle. Je cite la légendaire Nouara et le maestro Chérif Kheddam. A vrai dire, je suis une mélomane boulimique : mes goûts vont de la sublime Yasmina à Mohamed Allaoua en passant par Céline Dion et Hélène Segarra.

Quels sont tes projets ?
-
Je souhaite vivement produire un album en solo. Toutefois, pour le moment, je suis satisfaite car je fais ce que je veux : je chante. Mon plus grand bonheur, je le ressens sur scène en face du public. C’est ce contact direct qui m’intéresse plus que les studios. Outre la scène, je fais des duos avec d’autres chanteurs. Actuellement, je travaille dans un studio d’enregistrement à Seddouk, en duo avec trois chanteurs.  J’essaie également de m’organiser pour ne pas perdre mes études. La chanson, c’est certes ma passion, mais un chanteur doit être aussi cultivé. Je sais que quand on a de la volonté, de l’ambition, on peut tout faire : chanter, étudier, faire du sport, ...

Comment vois-tu la chanson kabyle contemporaine?
-
Autrefois, les paroles avaient une place cruciale dans une chanson. De nos jours, c’est plus la musique qui compte. Pour ma part, je suis pour un travail de groupe. Chacun doit intervenir dans son domaine pour faire une belle chanson et pour que la chanson kabyle aille de l’avant. Cela dit, je demeure convaincue que la voix joue le rôle le plus important. Elle met en valeur la chanson.

Un mot pour conclure.
-
Il faudrait peut-être déplorer le fait que ce ne soit encore que quelques femmes qui ont le droit d’être artiste chez nous. Même les hommes n’échappent pas non plus aux tabous anachroniques qui bloquent notre société. A titre d’exemple, il y a un jeune homme qui a sincèrement toutes les qualités d’un grand artiste, mais son père s’est fermement opposé à ce qu’il réalise son rêve de chanteur. C’est bizarroïde : d’une part, ces gens-là considèrent l’homme qui chante comme un efféminé ; d’autre part, ils prohibent à la femme de chanter ! A mon sens, la première victime du patriarcat, c’est …l’homme.    Quant à moi, je dirais que j’ai de la chance d’avoir un père compréhensif qui m’encourage dans tous mes projets. Mes premiers fans sont les membres de ma famille.  Je n’oublie pas de rendre hommage aux pionnières de la chanson kabyle. C’est grâce à elles que nous, les jeunes femmes kabyles d’aujourd’hui, avons le droit de chanter. Enfin, je remercie ma troupe Tina, sans oublier notre journal la Dépêche de Kabylie de m’avoir donné cette occasion de m’exprimer !   

                                                                                              Entretien réalisé par
                                                                                              Karim Kherbouche

Par Damia - Publié dans : Reportage/ Enquête
Cliquer ici pour Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Algérie/ Apprendre le français

Communiquer en francais couverture 1

Intéressant ouvrage pour apprendre à communiquer en français dans la vie de tous les jours (Au téléphone, sur Internet, au bureau, dans la rue...). Disponible en librairies en Algérie.

Prix: 200 DA.

Meilleur chanteur kabyle 2011

Pour votez

1- Copier ce lien sur votre navigateur: 

localhost/sondages/sondage-gratuit-52006_94806.php


2- Remplacer localhost par www.JPG et votez !

Chanteurs kabyles par Karim Kherbouche

Bienvenue à toutes et à tous !

  • Chanson kabyle
  • : Chanson kabyle
  • : Magazine électronique de la chanson kabyle en particulier et de la culture berbère en général. Cet espace prône le dialogue entre les peuples et les cultures. Il est ouvert aux autres cultures du monde.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil

Nos artistes en images

  • JSK Nessakh-copie-1
  • Seghira Bouhaddi
  • Said Sadi RCD
  • Cheikh Al Mahdi
  • Matoub-copie-5
  • Mohamed Fellag

Créer un Blog

Vidéos clips




Syndication

  • Flux RSS des articles

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés